Décryptage succès de l’émission Patron incognito !

Patron Incognito

Patron Incognito : phénomène de mode ou reflet de l’entreprise d’aujourd’hui ?

Depuis 2014, M6 diffuse l’émission Patron Incognito. Version française du concept américain Undercover Boss. Pendant 4 jours, l’émission plonge anonymement le patron d’une entreprise au cœur de son activité.

Grimé, présenté comme novice, le chef d’entreprise se transforme en simple apprenti ou stagiaire au sein de sa propre entreprise. En commençant en bas de l’échelle il est confronté directement aux conditions de travail, aux difficultés et points forts de son entreprise. Il échange directement avec les premiers ambassadeurs de son entreprise qui sont ses salariés.

Le succès de cette émission n’est pas du au hasard, et se confirme depuis sa première diffusion en janvier 2014. Crise économique oblige, le fossé entre les dirigeants et les salariés n’a jamais été aussi grand. Conscients de devoir innover en s’appuyant sur les forces vives de leurs entreprises, les patrons plongent dans cette aventure pour y vivre une expérience unique qui leur permettra de réajuster leur plan de navigation grâce à leurs collaborateurs.

Cette démarche n’est pourtant pas si évidente. Ainsi comme l’explique Thierry Pétament dans une interview accordée au figaro.fr. Ce PDG d’Orchestral a du faire face à la réticence de son comité de direction. Ce dernier imaginait que le risque d’un retour d’image désastreux de l’entreprise par les salariés était plus grand que celui de se remettre en question grâce à l’immersion. Et pourtant le bilan de l’émission est plutôt positif.

En soit, la méfiance des dirigeants n’est pas étonnante dans un environnement économique français qui a toujours aimé les strates hiérarchiques. La peur vient toujours de ce qu’on ne connait peu, pas ou mal. En restant cloisonné au comité de direction, les dirigeants ignorent le discours des collaborateurs qui sont sur le terrain, pire, fantasmes de manière négative sur ce qu’ils pourraient dire. Ce positionnement met en exergue le peu de cas qui est fait de l’opinion des salariés sur leur propre entreprise; comme si avoir un emploi au bas de l’échelle était obligatoirement synonyme de contrainte. Et pourtant !

Faites vous-même l’expérience avec votre entourage. Les critiques que vous aurez seront en quasi-totalité sur un éventuel relationnel difficile, mais la plupart de vos amis valoriseront leur entreprise, ses produits et ses services. Bien sûr ils vont critiquer, mais la critique est là pour faire progresser, pour améliorer. Chaque épisode de Patron incognito montre ainsi comment les salariés sont forces de proposition et de progrès pour la société, car le salarié veut autant que le patron la réussite de l’entreprise.

Patron Incognito crée également un buz positif. Guillaume Richard, fondateur de la franchise O2 a également accepté de tenter l’aventure. Son passage dans l’émission a généré de nombreux commentaires positifs sur les réseaux sociaux. Sa démarche a permis de valoriser des métiers peu reconnus comme le sont ceux des services à la personne. Résultat les téléspectateurs ont vu un chef d’entreprise impliqué, responsable et soucieux de ses salariés. Il est fort à parier que des personnes ont déposé leur CV ensuite auprès de ce chef d’entreprise, et que d’autres ont fait appel à ses services.

Patron Incognito surfe ainsi sur une vague de fond que rien ne devrait arrêter : le travail collaboratif entre les têtes pensantes et les productifs. Les concepts éloignés des réalités productives ont peu de chance de survivre dans un contexte économique qui n’a jamais été si complexe et si rapide, et ou tout à chacun a la possibilité de se confronté à n’importe quel chef d’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*